Météo déco Montlamb'

Arclusaz_001.jpg

Communiqué

Si vous montez à pieds au déco : Au débouché du sentier sur le plateau, à la première clôture, vous devez continuer tout droit pour rejoindre le chemin d'accès normal vers le lavoir, sans traverser le champ qui mène directement au déco. Il y a déjà eu plusieurs incidents avec le bétail. Merci de respecter le travail de l'agriculteur !!...
 

Roulez doucement sur la route d'accès au décollage, garez vous sur le Parking AVANT le hameau de Montlambert, lisez les consignes concernant l'attero.

La repose au déco est fortement déconseillée !!

Calendrier
vols randos & récits - Vol 4 000

4000-1.jpg
Vol du 19 août 2009

Christian Chevalier
" Verre Solidaire"
4000-2.jpg


D’abord : rendre aux Zelephs ce qui appartiens à César ! En effet, c’est grâce à leur liste que j’ai reçu l’alerte météo pour ce mercredi, dans un délai qui m’a permis de m’organiser avec ma petite famille pour me rendre dispo. Ensuite c’est leur proposition de Bisanne que je relais aux indiens disponibles. En faite pas grand monde… et juste Christian Luys qui me donne RV à Albertville le lendemain à 9h30.

Me voilà donc parti d’Hurtières vers 8h30, les piles et accus gonflés à bloc, tout comme l’appétit de vol, malgré une nuit caniculaire passée à compter les sonneries de l’église. Pourtant, à peine en route, le téléphone sonne et c’est Christian Luys qui se décommande : pas le temps tout ça, du travail tout ça, trop tard et tout et tout… Bon… je m’apprête à rejoindre seul le troupeau de pachyderme quand, nouveau coup de fil : c’est Pierre Massit qui m’indique un rendez vous à 8h45 chez Hugues pour allez à Bisanne ensembles. Ben voilà du beau monde, ce qui change la donne ! 

Nous rejoignons à Beaufort une forte partie d’Elephs… il en sort de partout, une bonne vingtaine en tout, matos et moral gonflé à bloc pour un baroud d’honneur à la CFD. On monte au déco où se trouvent déjà un bon paquet de pilotes… Bref on n’est pas loin de la cinquantaine à tirer des plans sur la comète pour préparer les plans de vol… L’info d’Hugues qui la veille en partant de 3.000 mètres, ici même, n’a rien trouvé sur le Charvin et a fait un tas, fait son effet. Si bien qu’il se dessine plusieurs groupes : les « Top Guns » c’est Pointe Perçée/Savoyarde/Chamrousse et retour ; les médiums c’est Annecy/Arclusaz/Grand Arc/Beaufort ; les autres, avec « il professor » Delorme, ce sera Joly/Vorassay/Aiguillettes des Houches et retour par les Aravis.

Hugues et moi, c’est troisième groupe, Pierre lui volera en local : décollage donc.

Hugues est parti devant, et comme pour tous les pilotes en l’air ça monte assez direct vers les 3.500. Je décolle peu après Pierre et enroule à mon tour. Il faut quand même trouver les meilleures pompes pour ne pas trainer. J’enroule un moment avec Pierre. Quand j’atteins le plafond, Hugues est déjà à l’Aiguille Croche, je m’y avance avec Gérald et une poignée d’Elephs. On se rejoint vers le Mont Joly, où une partie des Top Guns a fait demi tour. C’est beau, magnifique, facile… que dire de plus : rien que du bonheur ! On profite des transitions entre deux nuages pour photographier à tout va. Je soigne mon plaf avant de traverser sur le Mont Vorassey en bas de l’arrête du Tricot et des aiguilles du Bionnasay. Hugues est derrière qui se refait une altitude. Gérald est parti plus bas et raccroche sous les Dômes du Miage. Agnés Delorme est devant moi, un peu plus bas en direction du Vorassey. C’est assez superbe que de se rapprocher ainsi du Mont Blanc dont on aperçoit les glaciers et arrête de la face ouest. Gérald qui cause à tout va en radio nous indique la présence de plusieurs parapentes qui enroulent côté Italien à une altitude impressionnante. Y’a pas à dire, c’est une journée fumante et ce serait pas étonnant qu’il y en ai qui cherchent à poser au sommet ! Je vois Agnès devant moi qui fait demi tour en arrivant au début de l’arrête du Vorassay. J’arrive un peu plus haut et trouve la pompe de service un peu plus loin (en comparant après coup nos traces GPS, j’ai l’impression qu’il ne manquait qu’une dizaine de mètres à Agnès pour la trouver !).

Dans le même temps, je suis Gérald du regard en écoutant ses commentaires enthousiastes pendant qu’il enroule devant les faces pierreuses des Aiguilles de Bionnassay. Je me décale pour le rejoindre sur l’arrête (la même que celle empruntée par Stéphane Boulanger http://vimeo.com/6208894). Quelle vision impressionnante et magnifique ! Ce vol à côtoyer les glaciers et arrêtes de haute montagne ne ressemble à aucun autre et nous remplie d’émerveillements.

Je monte jusque vers 3.500 et  me lance derrière Gérald et un autre Eleph (voile rouge) en direction de l’Aiguillette des Houches. Nouvelle transition magnifique qui permet de se remplir les mirettes de la vallée de Chamonix et des faces nord du massif. Je profite de la transition pour essayer de retrouver la poche de mon short, sous la combinaison, où il me semble avoir mis une barre céréale. Peine perdue et je maudis mon mauvais sens de l’organisation et de me trouver ainsi tremblotant de froid et sans possibilités d’un ravitaillement à portée !

Sur l’Aiguillette ça remonte au nuage et j’entend en radio mes deux compères qui tapent les 4.000 ! Je m’accroche en surveillant vario et GPS pour à mon tour atteindre 4.022. Le temps de sortir mon appareil photo et de l’allumer pour immortaliser l’instant et je suis déjà dans la dégueulante et passé en dessous. Tant pis. Je suis mes prédécesseurs vers le Brévent et mitraille la face nord du massif. Ensuite demi tour, pour allez se refaire sous le nuage des Houches où Hugues et quelques autres font, à leur tour, péter les 4000.

Ils partent avant moi vers notre prochaine étape : l’Aiguille de Varan avant la traversée de la vallée de l’Arve pour rejoindre les Aravis. On se retrouve à quelques uns sous un gros nuage, limite menaçant, où l’on essuiera même quelques gouttes de pluie. Hugues qui est devant se lance le premier dans la traversée malgré l’ombre sur les reliefs des Aravis qui n’incite guère à l’optimisme. Je le suis avec un ou deux autres et j’entends Gérald dire en radio « J’ai envoyé deux indiens en éclaireur sur les Aravis ». Lui, attend Agnès et les résultats de notre reconnaissance. On espère en apercevant quelques voiles autour de la Pointe Percée… peine perdue… rien de rien… alors on se rapproche de Combloux pour se rapprocher de la route de la ramasse. Je pose tant bien que mal en me faisant un peu chahuté derrière une petite butte sous le vent de la brise de vallée. Hugues est posé dans le même coin.

Je trouve rapidement un coin d’ombre pour plier et écoute Gérald en radio qui prépare ce qui reste des troupes pour le chemin du retour via Megève et le Mont d’Arbois. Ce ne sera pas pour nous, mais sans rancunes après ce vol magnifique où l’aide de Gérald aura été déterminante. Bien content aussi d’avoir partagé ce vol avec les Zelephs et avec Hugues. Pierre, qui vient nous chercher est lui « aux anges » de son vol en local jusqu’à l’Aiguille Croche et d’avoir atteint 3300 mètres de plafond. Que du bonheur donc en buvant nos bières et en découvrant les photos de l’aventure.

D’abord : rendre aux Zelephs ce qui appartiens à César ! En effet, c’est grâce à leur liste que j’ai reçu l’alerte météo pour ce mercredi, dans un délai qui m’a permis de m’organiser avec ma petite famille pour me rendre dispo. Ensuite c’est leur proposition de Bisanne que je relais aux indiens disponibles. En faite pas grand monde… et juste Christian Luys qui me donne RV à Albertville le lendemain à 9h30.

Me voilà donc parti d’Hurtières vers 8h30, les piles et accus gonflés à bloc, tout comme l’appétit de vol, malgré une nuit caniculaire passée à compter les sonneries de l’église. Pourtant, à peine en route, le téléphone sonne et c’est Christian Luys qui se décommande : pas le temps tout ça, du travail tout ça, trop tard et tout et tout… Bon… je m’apprête à rejoindre seul le troupeau de pachyderme quand, nouveau coup de fil : c’est Pierre Massit qui m’indique un rendez vous à 8h45 chez Hugues pour allez à Bisanne ensembles. Ben voilà du beau monde, ce qui change la donne ! 

Nous rejoignons à Beaufort une forte partie d’Elephs… il en sort de partout, une bonne vingtaine en tout, matos et moral gonflé à bloc pour un baroud d’honneur à la CFD. On monte au déco où se trouvent déjà un bon paquet de pilotes… Bref on n’est pas loin de la cinquantaine à tirer des plans sur la comète pour préparer les plans de vol… L’info d’Hugues qui la veille en partant de 3.000 mètres, ici même, n’a rien trouvé sur le Charvin et a fait un tas, fait son effet. Si bien qu’il se dessine plusieurs groupes : les « Top Guns » c’est Pointe Perçée/Savoyarde/Chamrousse et retour ; les médiums c’est Annecy/Arclusaz/Grand Arc/Beaufort ; les autres, avec « il professor » Delorme, ce sera Joly/Vorassay/Aiguillettes des Houches et retour par les Aravis.

Hugues et moi, c’est troisième groupe, Pierre lui volera en local : décollage donc.

Hugues est parti devant, et comme pour tous les pilotes en l’air ça monte assez direct vers les 3.500. Je décolle peu après Pierre et enroule à mon tour. Il faut quand même trouver les meilleures pompes pour ne pas trainer. J’enroule un moment avec Pierre. Quand j’atteins le plafond, Hugues est déjà à l’Aiguille Croche, je m’y avance avec Gérald et une poignée d’Elephs. On se rejoint vers le Mont Joly, où une partie des Top Guns a fait demi tour. C’est beau, magnifique, facile… que dire de plus : rien que du bonheur ! On profite des transitions entre deux nuages pour photographier à tout va. Je soigne mon plaf avant de traverser sur le Mont Vorassey en bas de l’arrête du Tricot et des aiguilles du Bionnasay. Hugues est derrière qui se refait une altitude. Gérald est parti plus bas et raccroche sous les Dômes du Miage. Agnés Delorme est devant moi, un peu plus bas en direction du Vorassey. C’est assez superbe que de se rapprocher ainsi du Mont Blanc dont on aperçoit les glaciers et arrête de la face ouest. Gérald qui cause à tout va en radio nous indique la présence de plusieurs parapentes qui enroulent côté Italien à une altitude impressionnante. Y’a pas à dire, c’est une journée fumante et ce serait pas étonnant qu’il y en ai qui cherchent à poser au sommet ! Je vois Agnès devant moi qui fait demi tour en arrivant au début de l’arrête du Vorassay. J’arrive un peu plus haut et trouve la pompe de service un peu plus loin (en comparant après coup nos traces GPS, j’ai l’impression qu’il ne manquait qu’une dizaine de mètres à Agnès pour la trouver !).

Dans le même temps, je suis Gérald du regard en écoutant ses commentaires enthousiastes pendant qu’il enroule devant les faces pierreuses des Aiguilles de Bionnassay. Je me décale pour le rejoindre sur l’arrête (la même que celle empruntée par Stéphane Boulanger http://vimeo.com/6208894). Quelle vision impressionnante et magnifique ! Ce vol à côtoyer les glaciers et arrêtes de haute montagne ne ressemble à aucun autre et nous remplie d’émerveillements.

Je monte jusque vers 3.500 et  me lance derrière Gérald et un autre Eleph (voile rouge) en direction de l’Aiguillette des Houches. Nouvelle transition magnifique qui permet de se remplir les mirettes de la vallée de Chamonix et des faces nord du massif. Je profite de la transition pour essayer de retrouver la poche de mon short, sous la combinaison, où il me semble avoir mis une barre céréale. Peine perdue et je maudis mon mauvais sens de l’organisation et de me trouver ainsi tremblotant de froid et sans possibilités d’un ravitaillement à portée !

Sur l’Aiguillette ça remonte au nuage et j’entend en radio mes deux compères qui tapent les 4.000 ! Je m’accroche en surveillant vario et GPS pour à mon tour atteindre 4.022. Le temps de sortir mon appareil photo et de l’allumer pour immortaliser l’instant et je suis déjà dans la dégueulante et passé en dessous. Tant pis. Je suis mes prédécesseurs vers le Brévent et mitraille la face nord du massif. Ensuite demi tour, pour allez se refaire sous le nuage des Houches où Hugues et quelques autres font, à leur tour, péter les 4000.

Ils partent avant moi vers notre prochaine étape : l’Aiguille de Varan avant la traversée de la vallée de l’Arve pour rejoindre les Aravis. On se retrouve à quelques uns sous un gros nuage, limite menaçant, où l’on essuiera même quelques gouttes de pluie. Hugues qui est devant se lance le premier dans la traversée malgré l’ombre sur les reliefs des Aravis qui n’incite guère à l’optimisme. Je le suis avec un ou deux autres et j’entends Gérald dire en radio « J’ai envoyé deux indiens en éclaireur sur les Aravis ». Lui, attend Agnès et les résultats de notre reconnaissance. On espère en apercevant quelques voiles autour de la Pointe Percée… peine perdue… rien de rien… alors on se rapproche de Combloux pour se rapprocher de la route de la ramasse. Je pose tant bien que mal en me faisant un peu chahuté derrière une petite butte sous le vent de la brise de vallée. Hugues est posé dans le même coin.

Je trouve rapidement un coin d’ombre pour plier et écoute Gérald en radio qui prépare ce qui reste des troupes pour le chemin du retour via Megève et le Mont d’Arbois. Ce ne sera pas pour nous, mais sans rancunes après ce vol magnifique où l’aide de Gérald aura été déterminante. Bien content aussi d’avoir partagé ce vol avec les Zelephs et avec Hugues. Pierre, qui vient nous chercher est lui « aux anges » de son vol en local jusqu’à l’Aiguille Croche et d’avoir atteint 3300 mètres de plafond. Que du bonheur donc en buvant nos bières et en découvrant les photos de l’aventure.

Cette journée sur le blog de Ricou : http://www.ricoufly.net/ricou/lavoilemolle/blog/index.php/post/2009/08/20/Bisanne-Mont-Blanc


Date de création : 27/08/2009 @ 09:18
Dernière modification : 27/08/2009 @ 09:42
Catégorie : vols randos & récits
Page lue 717 fois


Imprimer l'article Imprimer l'article

 
La vie du Club :

Fermer Webcams

Fermer Rapaces dans les Bauges

Fermer Calendrier des Activités

Fermer Le Club

Fermer Sites

Fermer Communiquer

Fermer Compète

Fermer Photos & vidéos

Fermer vols randos & récits

Fermer Le parapente

Fermer Signaux de fumée

Fermer Liens utiles

Fermer CR réunions du club

Fermer Météo Montlamb'

Nouvelles du C.S.V.L.
Recherche



Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

W3C CSS Meric Graphisme © 2007 - Licence Creative Commons
^ Haut ^